top of page
Rechercher

Cultiver un état d'esprit de croissance chez nos enfants

Dernière mise à jour : 22 juil. 2020



Nous avons vu dans l'article : Le facteur clé de la réussite et l'erreur à ne pas commettre avec nos enfants que vanter l’intelligence et les capacités des enfants fait du tord à leur motivation, à leur plaisir et à leur performance d’apprentissage.


S’ils aiment indéniablement ce genre de compliments qui les stimule sur le moment, en revanche dés qu’ils doivent faire face à une difficulté ou à un obstacle, leur confiance dégringole tout autant que leur motivation.


« Si la réussite signifie qu’ils sont intelligents, alors l’échec signifie qu’ils ne le sont pas »

= Etat d’esprit fixe


Mais alors comment les aider et les encourager de manière qu’ils développent un état d’esprit de croissance, le goût d’apprendre et d’évoluer ?


Devrions-nous arrêter de complimenter nos enfants avec enthousiasme quand ils font quelque chose d’excellent et retenir notre admiration pour leur réussite ?


Pas du tout !

Nous devons juste faire attention à ces éléments :


1) Notre propre état d’esprit

2) Le type de compliment que nous utilisons : Effort VS Capacités

3) Les messages que nous véhiculons par nos paroles et actions envers autrui

4) Nos réactions face aux comportements inappropriées

5) Les objectifs et requêtes que nous fixons avec nos enfants

6) Nos croyances et attentes à propos de l’enfant

1°) L’état d’esprit de l’adulte


Les neurosciences ont démontré que l’être humain est biologiquement programmé pour apprendre par l’observation.


Nos enfants sont des champions de l’imitation !


Pas étonnant donc que l’élément qui influe le plus sur l’état d’esprit de l’enfant dérive de celui adopté le plus souvent par les parents et des attitudes et comportements qui en découlent.


En tant que parents et adultes, nous sommes leur modèles et l’état d’esprit que nous adoptons le plus souvent deviendra inévitablement le leur.


Le meilleur moyen d'apprendre à nos enfants à adopter un état d’esprit de croissance est donc premièrement de l’adopter nous-même en tant que modèle.

2°) Les compliments : Effort VS Capacités

Nous pensons que certaines de nos paroles sont anodines mais les enfants captent très facilement les messages cachés bien souvent inconsciemment.


Repérez les messages dans les exemples suivants :


1. « C’est super mon fils, tu as appris cela tellement rapidement, que tu es brillant ! »

2. « Regarde un peu ce dessin, notre fille serait-elle devenue la nouvelle Picasso ? »

3. « Tu es très doué, tu as obtenu une note excellente sans même avoir travaillé »


Il est fort probable que vous ayez déjà entendu ce genre de compliments ou que vous les avez-vous-même prodigués tout en étant convaincus que ces messages permettent de soutenir l’enfant et de renforcer son estime.


A la lumière de cet article, écoutez les plus attentivement maintenant.


Est-ce que vous pouvez entendre un autre message ?

1. « Si je n’apprends pas quelque chose rapidement, je ne suis pas intelligent. »

2. « J’ai le talent de Picasso, je ne dois pas prendre le risque de faire des dessins plus complexes sinon ils verront que je ne suis pas Picasso »

3. « Je ne devrais pas trop travailler, sinon cela signifie que je ne suis pas si doué »

Les enfants adorent les compliments et en particulier ceux qui visent leur intelligence et leur talent.


Mais vous commencez à comprendre que ces compliments en apparence bienveillant peuvent leur faire du tort à plus long terme.


Dés qu’ils devront surmonter une difficulté ou un obstacle, leur statut « d’intelligent » ou de « brillant » sera mis en péril et ils feront tout pour la préserver, ce qui implique de ne pas s’exposer à la difficulté ou à fuir l’obstacle.


Carol Dwek l’exprime ainsi :


« Si la réussite signifie qu’ils sont intelligents, alors l’échec signifie qu’ils ne le sont pas. C’est ça, l’état d’esprit fixe.
« Ainsi vanter l’intelligence des enfants fait du tort à leur motivation et à leur performance. »

Quelle est donc l’alternative ?


Comment pouvons-nous donc utiliser les compliments ?

Nous venons de voir que complimenter l’intelligence ou le talent d’un enfant renvoie un message d’esprit fixe. Cela fragilise leur confiance et leur motivation.